Agri-culture février 2018

Agri-culture février 2018

Bonjour à toutes et tous,

Février tout frisquet (pas assez ?) n’empêche pas de sortir… et au pire, c’est en se solidarisant, accrochés les uns aux autres, qu’on se réchauffera ! Beaucoup d’actions et de propositions ce mois-ci :

Entrer dans le réseau : (merci Arlette !)

Une réunion interamap a eu lieu à Courpière dans le contexte de la réunion du PAT : un essai de mise en lien de nos amaps est en cours, de façon à créer de l’entraide et aussi de la force pour soutenir ensemble nos producteurs et un modèle d’agriculture que nous défendons tous. Vous trouverez les PJ dans ce mail.

Un(e) amapien-ne de l’amap Saint-Jacques souhaiterait-il suivre tout particulièrement ce sujet ?

Contactez-nous sur amapclermont@gmail.com

Développer son association :

Le FDVA (Fonds de Développement pour le Vie Associative) est une subvention financière en direction des associations afin de former les bénévoles. Or, la campagne 2018 du FDVA est en cours et ce, jusqu’au 31 mars (dernier jour possible de dépôt des dossiers).

Le CREFAD Auvergne organise une réunion d’information sur le sujet mardi 27 février de 18h30 à 20h-20h15, au café citoyen des Combrailles de Saint-Gervais. De 18h30 à 20h-20h15. Belle occasion de découvrir ce dispositif qui permet de former et donc faire monter en compétences et savoir-faire les bénévoles de vos associations.

Une conseillère éducation populaire et jeunesse m’accompagnera pour expliquer tout ça et répondre à vos questions. En plus, le café les 3C prévoit des assiettes à manger pour ce soir-là!

Et aussi : atelier « Associations et financements » jeudi 22 février à 20h30, au Poulailler de Saint-Pierre-Roche.

Crefad Auvergne, 9 rue sous les Augustins, 63000 / 04.73.31.50.45 / benoit.chaboud@crefadauvergne.org

Continuer à soutenir Alternatiba :

Vos actions participent, directement ou indirectement, à lutte contre le dérèglement climatique et à la construction d’une société durable et désirable !

C’est pourquoi nous vous invitons à une soirée de concertation et de préparation le mardi 27 février à 18h30 à l’UPC, 3 Rue Gaultier de Biauzat, 63000 (inscription par mail : touralternatiba63@alternatiba.eu).

Le programme :

18h30-19h00 : Présentation du projet
19h15-20h45 : Travail de co-construction/concertation

Ce temps sera suivi d’un apéro-repas partagé.

Il s’agit de préparer la venue d’un événement ambitieux qui aura lieu le dimanche 17 juin 2018 : l’étape du Tour Alternatiba à Clermont-Ferrand.

Ce Tour cycliste partira le 9 juin de Paris et arrivera à Bayonne le 6 octobre après avoir parcouru 5800 km, reliant ainsi 200 territoires différents. Une équipe de joyeux cyclistes pédaleront collectivement sur des vélos multiplaces, symbole illustrant à la fois la solidarité, l’effort collectif et la reconversion écologique.

Chaque étape sera l’occasion d’un véritable événement, rassemblant tous les porteurs d’alternatives qui mettent en œuvre dès aujourd’hui des solutions concrètes dans la lutte contre le dérèglement du climat. Tous les domaines sont concernés : agriculture, alimentation, consommation, santé, bien-être, énergie, habitat, transport, citoyenneté, coopération, solidarité, finance, réparation, réemploi, réutilisation, déchets, culture, communication, média, édition, éducation, sensibilisation, préservation de l’environnement, recherche, tourisme…

A Clermont-Ferrand cette journée pourrait accueillir des milliers de personnes au cœur même de la ville et avoir un retentissement régional. Nous avons déjà de nombreux partenaires et sommes en discussion avec les collectivités mais nous avons besoin de vous pour co-construire cette journée : animations, échanges, démonstrations, présentations/ventes de productions et de solutions, etc.

Continuer de réseauter :

union le mardi 27 février à 18h à la DAVA (rue Lacepède) !
Elle a pour but de rassembler les associations du REP qui ont un jardin partagé ou qui ont une thématique proche, afin de vous donner l’opportunité d’échanger et de vous accompagner sur vos évènements et de ceux que vous pourriez monter ensemble. Venez nombreux et pleins d’idées !

Et pourquoi pas se former ? :

Prochaines formations professionnelles
proposées par Terre & Humanisme​​​​​​​


Vous êtes un professionnel, paysan, maraîcher, vous avez une ferme ou un projet d’installation en agroécologie ?
Terre & Humanisme développe des formations thématiques en lien avec votre activité, éligibles au financement Vivéa.

  • ​​Conduite en agroécologie d’un élevage ovin

Les 29 et 30 mai, ferme de l’Anguillée, commune de Pleumartin (86)
Objectif : transmettre aux stagiaires les fondamentaux de la mise en place d’un élevage ovin dans une démarche agroécologique.
PLUS D’INFOS

  • Poulets de chair et poules pondeuses : conduite en agroécologie

Les 29 et 30 mai, ferme du Marpin, commune de Boyer (42)
Objectif : transmettre aux stagiaires les fondamentaux de la mise en place d’un élevage de poulets de chair et/ou de poules pondeuses dans une démarche agroécologique.
PLUS D’INFOS

  • Projets et installations agricoles collectives – cultiver une approche agroécologique du collectif agricole

Du 3 au 6 avril, en itinérance dans la Drôme (26)
3,5 jours en itinérance/Visites de 3 fermes en collectif (Gaec/Scop)/ Un projet d’installation en cours/ Une Cuma/ Un regroupement paysan maraîcher
Formation destinée aux agriculteurs-paysans en projet d’installation ou installés ; à des porteurs de projets à l’installation agricole. PLUS D’INFOS

Sur demande, à la carte, Terre & Humanisme propose des formations sur  » la démarche agroécologique  » :

  • pour les collectifs qui sont en cours d’installation (Ecolieux, Oasis, projets collectifs…)

  • pour les lycées généraux et professionnels

  • pour les universités et les écoles d’ingénieurs

  • pour les collectivités territoriales

Informations et inscriptions :
écrivez à formation@terre-humanisme.org

Élargir son champ d’idées :

Lettre d’info du Mouvement inter-Régional des AMAP

ÉLEVAGE PAYSAN / Un amapien du collectif Sauve Qui Poule interpèle les AMAP: informons-nous! Parlons-en!

Depuis l’année dernière, des amapiens et paysans en AMAP en PACA ont constitué un collectif pour alerter sur l’avenir des poules!
Dans leur manifeste
« La fin de l’élevage fermier victime collatéral de l’épidémie de grippe aviaire », il dénonce l’arrêté Ministériel de Biosécurité concernant les normes sanitaires sur l’élevage de volailles et les conséquences pour l’élevage paysan.

Vous êtes éleveur-éleveuse de volailles en AMAP, référent-e oeuf dans une AMAP et vous seriez interessé-e pour en savoir plus sur la situation, échanger sur ce que l’on peut faire? Nous vous proposons un échange téléphonique en février pour simplement en discuter :  sondage et inscription

Rencontre nationale du mouvement des AMAP pendant le printemps d’InPACT

du vendredi 18 au dimanche 20 mai 2018 

L’agriculture citoyenne fait sa Prise de Terre à la Ferme de la Basse-Cour

à Arnouville (28310 GOMMERVILLE)

 

Soyons nombreux à nous mobiliser au sein du mouvement des AMAP !

 

Au programme

– Vendredi 18 mai : Rencontre nationale du mouvement des AMAP et AG du Miramap 

– Samedi 19 et dimanche 20 mai : visites de fermes, ateliers et débats, stands et animations

– Tous les jours : conférences (vendredi à partir de 18h), banquets, spectacles et concerts, expositions (Festival Prise de terre – art à la ferme)

 

Le printemps d’InPACT : un large rassemblement à la ferme, pendant 3 jours, de structures collectives et de citoyen-ne-s, pour affirmer la nécessité d’une réorientation radicale de notre modèle alimentaire et agricole.

 

Le pôle InPACT est un collectif de 10 organisations agricoles et rurales.

Nous façonnons de nos explorations sociales, paysannes et citoyennes, un modèle de souveraineté alimentaire, un projet de société. InPACT est notre commun construit par la richesse de notre diversité et de nos expériences cumulées depuis des décennies. Il est temps que nos propositions, soutenues par l’expérience de dizaines de milliers de fermes, soit définitivement considérées. Nous affirmons aujourd’hui collectivement notre parole car ce dont il s’agit, c’est de notre modèle alimentaire et sociétal et de celui que nous imposons à la planète. L’alimentation et l’agriculture sont des communs et sont parties d‘un tout, d’un projet de société qui doit penser et permettre une alimentation de qualité pour tou-te-s, partout. Nous ne nous contenterons plus de la marge et exigeons désormais des moyens à la hauteur des énergies qui nous animent.

 

Les commentaires sont clos.