Agri-culture octobre 2018

Agri-culture octobre 2018

Bonjour à toutes et tous,

Avez-vous remarqué que l’automne est parfois plus lumineux que l’été ? Toutes les gammes du rouge, du jaune et de l’orangé le disputent au soleil pour mieux éclater dans les bois… Vite ! Allons nous balader pour faire le plein d’air brumeux et de motivation ! Mais sans perdre de vue les activités à la fois conviviales et utiles (et ceux qui liront jusqu’au bout auront une bonne nouvelle !)

Se réchauffer avec de (futurs ?) nouveaux amis à l’alternatibar :

L’Alternatibar, c’est un temps d’échange et de convivialité tous les mercredis à partir de 18H à L’R du vivant (10 rue du Port). On y mange, on y boit, on y parle climat, engagement et animaux. On y découvre, on y bricole, on y dessine un futur plus solidaire et plus respectueux. C’est aussi l’occasion de créer des ponts entre nos idées, nos associations, nos visions du monde de demain. Bref, pas besoin de réserver, pas besoin d’y connaître quelqu’un, on vous y attend autour d’un verre ou d’un atelier, dans une ambiance joyeuse et conviviale !

Se réchauffer les doigts au tricot :

C’est toujours à Flax Clermont, rue du Port (09 87 41 77 66/ flaxclermont@gmail.com)

Possibilité d’un financement participatif :

https://www.helloasso.com/associations/flax

Se réchauffer les neurones en les agitant dans sa caboche :

Le réseau AMAP Auvergne Rhône-Alpes a mis en place un outil de création de sites internet sur WordPress afin que les AMAP du réseau puissent créer leur site internet. Intéressés pour la nôtre ? Contactez-nous à l’adresse amapclermont@gmail.com pour que nous puissions l’organiser.

Il est nécessaire que au moins 3 AMAP différentes soient présentes à une formation pour qu’elle soit maintenue. À noter que la formation peut aussi être adaptée à la création de sites internet pour des paysan-ne-s en AMAP. Quelques propositions de date pour des samedi  : 17 novembre, 1er décembre, 8 décembre ou en soirée, ou mercredi sur proposition.

Se réchauffer le bidon avec du bon miel local :

L’AMAP a accueilli la proposition d’une jeune apicultrice qui souhaiterait nous rejoindre. Alléchés comme Winnie l’Ourson, nous sommes enthousiastes à l’idée de tartiner ses produits, mais Maître Hibou nous a bien rappelés que chaque producteur devait avoir un référent… les membres du collectifs étant déjà surchargés de travail, qui voudra prendre ce rôle très simple, et agir plutôt qu’être simple consommateur ?
N’hésitez pas à nous écrire pour en savoir plus sur le rôle du référent, très facile et peu chronophage, puisqu’il s’agit simplement de se faire le relai entre l’AMAP et le paysan.

Amapement vôtre,

Anne-Cécile, pour le collectif

Les commentaires sont clos.